Conor Benn vise à franchir une nouvelle étape vers un titre mondial en mettant son titre continental WBA des poids mi-moyens en jeu contre Adrian Granados au sommet de la première semaine du Matchroom Fight Camp à Brentwood, Essex, le samedi 31 juillet, en direct dans le monde entier sur DAZN.

« The Destroyer » a été à la hauteur de son nom la dernière fois en avril lorsqu’il n’a mis que 1 minute et 20 secondes pour éliminer Samuel Vargas au premier tour et améliorer son record sans tache à 18-0 avec douze KO, envoyant un avertissement brutal à ses rivaux poids welter.

Le joueur de 24 ans qui s’améliore rapidement a promis plus de feux d’artifice lorsqu’il rencontrera le Mexicain Granados – un vétéran de 33 combats qui n’est pas étranger aux plus grandes plates-formes de boxe ayant parcouru la distance avec l’ancien double champion du monde des poids mi-moyens Shawn Porter et l’ancien multi-division Le champion du monde Adrien Broner dans les efforts perdus.

« La dernière fois, une grosse déclaration », a déclaré Benn. « Est-ce que j’aurais aimé avoir plus de tours? Bien sûr, mais je ne vais pas me plaindre de l’avoir assommé en un seul round ! J’allais tout de suite avoir ma Ruby Murray. Je recherche les honneurs mondiaux. Je frappe à la porte pour les titres mondiaux. Pour moi, être en tête d’affiche du premier show Fight Camp, en direct sur DAZN, est une bénédiction. Le divertissement est ce que vous obtiendrez de moi. Le rapport qualité prix. Attendez-vous à des feux d’artifice à chaque fois que je me bats. Je me fiche de qui vous êtes, personne ne veut regarder un combat ennuyeux. Je suis ici pour un bon moment, pas longtemps.

« Je suis curieux de voir jusqu’où nous pouvons aller. Est-ce que je crois que je peux gagner un titre mondial ? 100%. Il y aura toujours des critiques. Il y aura toujours des opposants. C’est impossible pour eux parce que c’est leur état d’esprit. C’est pourquoi ils s’assoient sur les réseaux sociaux en projetant leurs défauts. Je pense que rien n’est impossible. Si je voulais changer et faire ce que c’est – cela pourrait être absolument n’importe quoi – je réussirai. Il n’y a pas que la boxe. C’est mon état d’esprit, c’est ce que je fais.

« J’ai une cible sur le dos depuis que je suis devenu pro parce que mon père est Nigel Benn. C’est aussi simple que ça. ‘The Dark Destroyer’, la légende. Les gens aiment m’appeler cuillère en argent, mais j’ai choisi le sport le plus difficile au monde. Je n’ai pas besoin d’être ici. J’ai tout à perdre. Je suis un gagnant – à tous les niveaux. Bien sûr, je veux les grands combats. Je veux être le meilleur combattant de Grande-Bretagne – ce que je pense être. Les classements ne mentent pas et je suis numéro un.

«Nous avons vu tous les Mexicains venir faire dérailler certains Britanniques. Il est temps que je remette les choses au clair. Granados présente une lutte différente. Il dit qu’il veut boxer et tout ça. D’accord alors mon pote – essaie-moi. Il peut se préparer pour King Kong, il peut se préparer pour qui il veut, ça ne me dérange pas. Faites ce que vous avez à faire. Faites ce que vous voulez. Préparez comme vous voulez. Cela ne fera aucune différence le soir du combat. Je suis partant, plus que jamais. J’ai plus faim que jamais, et s’il pense que je vais le laisser m’empêcher d’obtenir mon titre mondial, il a autre chose à venir, c’est sûr.

Benn contre Granados en tête d’une énorme nuit d’action alors que Fight Camp revient en force, Xu Can (18-2, 3 KO) affronte Leigh Wood de Nottingham (24-2, 14 KO), Tommy McCarthy (18-2, 9 KOs) et Chris Billam-Smith (12-1, 10 KOs) se heurtent dans une confrontation massive pour les titres européens, britanniques et du Commonwealth Cruiserweight, l’ancien challenger du titre mondial Avni Yildrim (21-3, 12 KOs) vise à rebondir de son défaite contre le roi livre pour livre Canelo Alvarez lorsqu’il affronte Jack Cullen (19-2-1, 9 KO) contre « Little Lever’s Meat Cleaver », le poids super-welter de Liverpool Anthony Fowler (14-1, 11 KO) promet de construire lors de son énorme victoire à élimination directe au troisième tour contre Jorge Fortea lorsqu’il affronte Roberto Garcia (44-5, 27 KO), le poids léger de Manchester Campbell Hatton (2-0) poursuit son jeune parcours dans les rangs professionnels contre Jakub Laskowski (4-4 -1, 2 KO) et l’ancienne star amateur Sandy Ryan fait ses débuts professionnels très attendus chez Super-Lightweight contre Kirstie Bavington (3-1-2, 2 KO).